Chérie mwen par Chris Lovard


     Chris Lovard ressent la solitude comme une injustice : Mwen ka santi mwen prisonyé, Condanné à perpétuité pou an krim mwen pa komèt et déclame avec force son besoin d'amour : Je veux être aimé, j'ai tout à donner, y a t'il quelqu'un qui puisse m'aimer.