www.tresor-martinique.com



Cultivé par les Amérindiens, puis
par les premiers colons, il faisait vivre jusqu'à 5.000 planteurs vers 1750, puis disparut au dix-huitième siècle. Il s'agit :

du café
du tabac
du cacao



    Le roi Louis XIV, comprenant les avantages que la couronne pourrait tirer du commerce de ce produit exotique, établit en 1674 un monopole qu'il confia à sa maîtresse (puis épouse secrète) Mme de Maintenon qui s'empressa de le revendre au plus offrant. Taxée lourdement, cette denrée très prisée fit l'objet d'une contrebande acharnée, avant que la Révolution ne libéralise sa culture et son commerce en 1791 sur tout le territoire français.