accueil
Biguine

Musique des îles

La biguine


     La biguine voit le jour aux Antilles après l'abolition de l'esclavage en 1848. Elle remplace peu à peu les danses traditionnelles, seules danses autorisées pour les esclaves. Dans les années 20, des orchestres formés de clarinettes, de tambours, de banjos, puis d'une batterie accompagnent les danseurs et font le succès de cette danse très festive. C'est le grand Alexandre Stellio qui fait connaître la biguine à la Métropole dans les années 30. Plus récemment, le groupe Malavoi l'a remise au goût du jour avec ses violons.

    

La Filo de Malavoi
Les violons de Malavoi au service de la biguine.

Nathalie par Edith Lefel
Une biguine d'antanlontan.

C'est bon pour le moral
Un succès de la Compagnie créole.

Eti Tintin par Micheline Mona
Extrait musical du film "Biguine".

Invitation, par Martine Sylvestre
Un air de biguine composé par un "compagnon créole".

Sé bigin an mwen
Par la belle M.A.J., Mathilde Albon Jacobson

Séré Sentir
par Claudy Neillette, auteur-compositeur-interprète

Bande-annonce du film "Biguine"
Un bel hommage à Saint-Pierre, berceau de la biguine.