accueil

La Bataille du Rhum : l'assaut final


    

     Côté Français, on fait défiler les 161 hommes disponibles sur le chemin de ronde, pour faire croire à une garnison plus importante. La ruse fonctionne, et les officiers hollandais, estimant que leurs hommes affaiblis par 40 jours de mer ont besoin de repos avant de se lancer à l'assaut d'un fort aussi bien défendu, leurs donnent quartier libre pour la journée. Les soldats hollandais trouvent les entrepôts du port ouverts comme par hasard et se jettent sur les barriques de rhum...

     Un peu plus tard, les officiers flamands, ne connaissant pas encore l'alcootest, envoient à l'assaut des hommes ayant plus de 0.5 grammes d'alcool par litre de sang. C'est un carnage. Sous le feu croisé des Français embusqués derrière les palissades du Fort, des canons du Fort et de ceux du vaisseau royal "les Jeux" ancré dans la Baie du Carénage, les Hollandais laissent 1500 hommes à terre, morts ou ivres-morts.

     Dans les rangs français, on déplore seulement 6 tués, dont le Marquis d'Orange. Cette bataille restera à jamais gravée dans la mémoire collective sous le nom de "Bataille du Rhum".