accueil
Dennis Brown

Musique des îles : reggae

Dennis Brown


     Dennis Brown est né à Kingston en 1957. Après une fabuleuse carrière jalonnée par une cinquantaine d'albums qui ont marqué l'histoire du reggae, celui que l'on avait surnommé le Prince du Reggae et que Bob Marley considérait comme son chanteur préféré est mort à Kingston en 1999.

Dennis Brown a chanté sur scène à 9 ans avec Les Dragonaires de Byron Lee. En 1969, il n'a que 12 ans lorsqu'il est remarqué par le producteur de Studio One, Coxsone Dodd, qui lui fait enregistrer ses premiers singles, dont le fameux No Man Is An Island. Coxsone avait déjà décelé le potentiel de ce jeune prodige du reggae.

En 1972, Dennis Brown enregistre Just Dennis, puis en 1975 Wolves and Leopards. Ces 2 grands classiques du reggae, produits par Niney the Observer lui apporteront à 18 ans à peine une notoriété internationale. En 1975, il passe chez Joe Gibbs, pour qui il enregistre 6 albums, dont Vision, un album mystique où le terme roots prend l'essence de sa signification.

Son plus gros succès, Money in my pocket, sorti en 1979, lui ouvre les portes de l'Amérique : il signe chez A&M Records. En hommage à Bob Marley, disparu le 10 mai 1981, il enregistre Love Found Its Way. Son succès n'est pas atteint par l'arrivée du reggae "digital", et Dennis Brown se lance même dans le Dancehall (It's magic avec King Jammy).

En 1995, l'album Light my Fire de Dennis Brown est nominé aux Grammy Awards. L'année de sa disparition en 1999 sortent 6 albums regroupant d'anciens titres dont Tribulation, Bless me Jah et Reggae Legends vol.2. Citons encore l'indispensable The Prime of Dennis Brown (sorti en 1996) qui regroupe 16 des meilleurs titres enregistrés tout au long de sa carrière.